AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scars make us who we are ✧ linki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : Soo/Moncul avatar : Kwon Soonyoung (Hoshi - 17) crédits : Miki date d'inscription : 22/10/2015 messages : 32 âge : 19

HASTY ✧ i'm strong because i've been weak

MessageSujet: Scars make us who we are ✧ linki   Mar 3 Nov - 0:18

Everywhere we go we're looking for the sun
nowhere to grow old, we're always on the run


❝ They say we'll rot in hell, but I don't think we will ❞

linki — ♚ Aujourd'hui je ne suis pas allé au lycée. Pas parce que je n'en n'avais pas envie, dans dans le but de rater délibérément les cours pour pouvoir rester chez moi ou sortir m'amuser, rien de tout ça. C'est plus par obligation au final que je n'y suis pas allé. Maman croule vraiment sous les dettes, on a à peine assez pour nous nourrir tous les quatre, et encore, dans de maigres proportions. Jamais notre famille n'avait été riche, mais depuis mon opération et mes longs mois de traitement, toutes nos économies avaient disparues, comme la neige qui aurait recouvert l'herbe tout l'hiver avant de fondre en un instant dès que les premiers rayons du soleil, prémices du printemps avaient réchauffés la Terre. Alors aujourd'hui je travaille, j'aide un vieux monsieur à vendre le fruit de ses récoltes sur la place du marché, tout ce qui peut nous rapporter de l'argent est bon à prendre, et puis pour une fois ce n'est pas un travail très épuisant alors je n'ai pas à me plaindre. Ce n'est pas la première fois que je donne de mon temps à cet agriculteur qui contrairement à d'autres patrons que j'ai pu avoir, est gentil et me laisse même parfois ramener quelques légumes à la maison, ceux qui ont été abîmés pendant le transport et que personne ne voudra acheter à cause de quelques petits défauts. Maman elle, elle est heureuse quand j'en ramène, et mes petites soeurs aussi. Pourtant aujourd'hui l'ambiance est particulière, de nombreux militaires défilent dans la foule, comme s'ils cherchaient quelqu'un ou quelque chose, ils s'arrêtent de temps à autre, interrogeant des passants, des commerçants. Je me contente de les observer avec curiosité sans leur prêter plus d'attention. Lorsqu'ils s'arrêtent devant nous pour nous décrire la personne qu'ils recherchent, certains éléments me semblent familiers sans pour autant que je me souvienne précisément qui ils me rappellent, et ce n'est que lorsque j'aperçois une grande silhouette un peu plus loin dont le visage est dissimulé sous une capuche que je comprend. Est-ce que.. c'est Lin qu'ils tentent de retrouver ? Sans réfléchir un seul instant, je me redresse pour soulever deux cagettes en bois vide et annonce à mon patron que je retourne à ses champs pour ramener quelques légumes, simple prétexte pour rapidement suivre ce capuchon, le rattrapant sans perdre de temps. Sans même lui demander son avis, je lui tend l'une des caisses comme si c'était naturel. « Tu me laisse tout le temps faire tout le travail, je devrais avoir ta paye aussi ! » Jouant la comédie pour faire croire aux gens qui nous entourent qu'il travaille avec moi et qu'il n'est rien de plus qu'un jeune normal, je le pousse jusque dans une ruelle plus déserte, restant collé à lui pour pouvoir parler à voix baisse et qu'il soit le seul à entendre. « Ils vont te trouver si tu restes ici, alors suis-moi. » Et je recommence à parler sur un ton normal, inventant des histoires sur nos péripéties dans les champs, comme si nous étions tous les deux employés d'agriculteurs et ce jusqu'à ce que nous sortions de la ville. Là, je reprend la cagette que je lui avait imposée et continue de marcher. « T'arrêtes pas, je sais ce que je fais. »

─────── ✧ ───────


❝ Maybe we found love

♚ Take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart. I'm thinking out loud maybe we found love right where we are
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : elliark avatar : kim min gyu bb ♥ crédits : maggle date d'inscription : 21/10/2015 messages : 66 âge : 20

HASTY ✧ i'm strong because i've been weak

MessageSujet: Re: Scars make us who we are ✧ linki   Mar 3 Nov - 16:05


just a little bit of your heart. — bien trop étourdis depuis mon dernier malaise. il y a bien longtemps maintenant que je n'avais pas fait de test pour savoir où en était ma maladie. contrairement à mon cadet que j'avais croisé il y a quelques temps, moi j'avais les moyens de me rendre à l'hôpital pour me faire soigner, mais je ne le voulais pas. à quoi bon après tout ? on né pour mourir, pourquoi repousser notre date de fin ? ça ne sert strictement à rien, ça n'a aucune logique et dans tous les cas, même si cela avait un sens, je continuerai de penser que l'on ne devrait pas repousser notre heure de fin. la mienne ne serait tardé, espérons en tout cas. parcourant le marché, je peinais à marché normalement, sans forcément attirer l'attention. ma vision devenant partiellement floue, mes pas devenaient lents, lourds alors que mes yeux cherchaient difficilement à retrouver ma vision normale. alors que je m’apprêtai à grimper sur l'un des toits de bâtisse, je du me résoudre à rester à terre, perdant peu à peu mon équilibre. je n'avais pas d'autre choix, je devais rester au sol, au milieu de cette foule dont n'importe qui pouvait donner l'alerte sur ma présence ici, chose dont il ne fallut pas longtemps avant de voir une milice mettre les pieds dans ce coin pommé. riant nerveusement, je me redresse tant bien que mal avant de me retrouver sans réellement comprendre, avec une baisse sur les bras. ma vision revient peu à peu avant que je ne reconnaisse le jeune comédien. « mh.. » le suivre ? est-ce une bonne idée ? de toute façon, je n'avais pas vraiment le choix. malgré mes difficultés, je parviens à le suivre calmement tout en gardant mon silence plus ou moins éternel avant d'arriver dans un lieu plus ou moins sûr. malgré ses mots, je finis par m'arrêter en milieu de chemin, cherchant un lieu assombrit pour m'y réfugier un instant, sans pour autant abandonner le plus jeune derrière moi. j'avais juste besoin d'une pause. la perte de sang récente provoqué par une bagarre ne m'avait pas réellement aidé, tout comme cette chaleur qui ne faisait que forcer mes symptômes à faire leurs apparitions. « je vais finir par croire que tu me suis à la trace. » grimaçant légèrement, ma vue revient à la normale et mes vertiges cessent enfin de me perturber dans mon élan. je souffle donc un bon coup avant de reprendre le chemin emprunté il y a peu par le blondinet. « je te remercierai plus tard. en attendant, je peux savoir pourquoi tu m'aides ? et surtout, comment peux-tu savoir que c'est moi qu'ils veulent ? »

scars make us who we are
featuring. hwang min ki



─────── ✧ ───────

a thousand miles
tell 'em this boy was made for loving. tell 'em this heart doesn't stay to one. i'll be the same, never changed for nothing it's all i know, never learned much more. mama called me destructive, said it ruined me one day cause every woman that loved me i seemed to push them away. that's real life.
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : Soo/Moncul avatar : Kwon Soonyoung (Hoshi - 17) crédits : Miki date d'inscription : 22/10/2015 messages : 32 âge : 19

HASTY ✧ i'm strong because i've been weak

MessageSujet: Re: Scars make us who we are ✧ linki   Mer 4 Nov - 17:21

Everywhere we go we're looking for the sun
nowhere to grow old, we're always on the run


❝ They say we'll rot in hell, but I don't think we will ❞

linki — ♚ Malgré ma colère sur le coup lorsque je m'étais rendu compte que Lincoln était tout simplement parti de chez moi sans me prévenir l'autre fois, je suis maintenant passé à autre chose. Pourtant sur le coup je lui en ai vraiment voulu pour tout. Pour m'avoir parlé ainsi,  m'avoir traité comme un gamin avant de s'enfuir comme un voleur alors que je lui offrais un toit et de la nourriture, mais puisque je ne suis pas rancunier, j'ai rapidement oublié ce moment. De toute façon je n'ai pas le temps pour ce genre de choses, je suis déjà bien trop occupé à gérer ma maladie, le lycée et tous mes emplois en plus de devoir prendre soin de mes deux petites soeurs. Et pourtant dès que je l'ai repéré dans la foule, je suis instinctivement allé le voir, sans même réfléchir. Je me trompe peut-être, mais le criminel recherché par les gardes qui viennent de m'interroger lui ressemble énormément, et j'ignore pourquoi ils veulent le capturer, mais moi je ne veux pas le voir derrière des barreaux. Je fais donc de mon mieux pour jouer une comédie crédible et pour ainsi le faire passer pour un simple paysan venu vendre ses légumes. Mais ce serait mentir que de dire que mon coeur ne bat pas bien trop vite et bien trop fort. Est-ce à cause de lui, ou est-ce lié à l'adrénaline provenant du fait que j'aide un recherché ? Je l'ignore, les deux sans doute. Mais j'essaye de ne rien faire paraître et me contente d'avancer en continuant ma comédie jusqu'à ce qu'enfin on se retrouve éloignés du centre ville. Il s'arrête en dépit de mon ordre et je soupire faiblement, le suivant alors et mes sourcils se froncent lorsque je l'observe plus en détail. J'ignore totalement ses mots pour me concentrer sur son état qui ne semble pas très rassurant. J'ai envie de lui demander s'il va bien, mais je sais qu'il ne me répondra pas alors je me tais et le suis de nouveau sur le chemin, mon regard jonglant entre le sol pour éviter de m'y écraser et son visage qui je détaille soigneusement. Finalement, je hausse les épaules et cesse de le scanner de mes yeux abîmés. « Je t'aide parce que j'en ai envie, pourquoi tu veux toujours une raison à tout ? Et puis je sais que c'est toi parce qu'ils te décrivent très bien. Je sais pas ce que tu as fait mais sois plus discret ou tu vas finir par te faire attraper. » Je laisse le silence s'installer de nouveau, craignant de le faire fuir une fois de plus mais prend finalement la parole après plusieurs minutes. « Pourquoi t'es parti comme ça l'autre jour ? Je voulais juste que.. laisse tomber c'est pas grave, on arrive de toute façon. » Posant enfin les caisses sur le sol de la grange lorsqu'on arrive à la ferme, je m'étire un instant avant d'appuyer mes mains sur mes hanches. « Je dors ici quand je travaille, c'est sans danger et personne ne vient, là au moins ils te trouveront pas. »

─────── ✧ ───────


❝ Maybe we found love

♚ Take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart. I'm thinking out loud maybe we found love right where we are
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : elliark avatar : kim min gyu bb ♥ crédits : maggle date d'inscription : 21/10/2015 messages : 66 âge : 20

HASTY ✧ i'm strong because i've been weak

MessageSujet: Re: Scars make us who we are ✧ linki   Jeu 5 Nov - 15:26


just a little bit of your heart. — je ne sais pas pourquoi je l'ai suivis exactement. est-ce par sécurité ou par simple envie ? une partie de moi était très perturbée par notre dernière rencontre, s'en voulant même de m'avoir fait quitter son domicile sans rien dire, alors qu'une autre partie restait sans réel sentiment et sur la défensive. je ne sais pas quoi penser de lui. lui faire confiance ou non ? le comble dans tout ça est certainement le fait qu'au final, le criminel de nous deux, ce n'est pas lui, mais moi. à quoi bon réfléchir à ça. ça ne sert à rien. alors qu'on arrive calmement à ce lieu isolé, je me met à soupirer longuement de fatigue tout en trouvant le repos sur du foin. m'allongeant dans ce dernier, je prends un moment pour moi avant de me redresser calmement, restant simplement assis. je fixe les environs, silencieusement avant de poser mes yeux sur le jeune blondinet. « espérons qu'il ne trouve vraiment pas cet endroit.. » je n'ai pas peur. loin de là. j'ai seulement conscience que pour moi, il serait bien difficile de gérer un groupe entier avec seulement mon arc et si peu d'endroit discret contre lequel je pourrais me camoufler. je me relève doucement, poussant une légère plainte de douleur alors qu'une faible grimace s'ajoute à mon visage. rien de grave, seulement les dégâts causé par la maladie. « pourquoi tu fais ça au juste ? ça t'apporte quoi d'aider quelqu'un dont tout le monde veut la tête ? » il était bien trop innocent, ou même inconscient de ses gestes à mes yeux. au fond, bien que je trouvais cela fort appréciable venant de lui, ça m'inquiétait plus que tout le reste. et si il venait à avoir des ennuies à cause de ces actes ? tout ça serait de ma faute. « la raison pour laquelle je suis parti de chez toi est la même que celle qui t'as poussé à m'emmener jusque ici aujourd'hui.. » réponse tardive, mais c'était mieux que rien. si lui voulait m'aider pour me protéger, pour ma part, j'ai fuis pour lui éviter des ennuies, mais il faut croire qu'il ne cherche que ça.

scars make us who we are
featuring. hwang min ki



─────── ✧ ───────

a thousand miles
tell 'em this boy was made for loving. tell 'em this heart doesn't stay to one. i'll be the same, never changed for nothing it's all i know, never learned much more. mama called me destructive, said it ruined me one day cause every woman that loved me i seemed to push them away. that's real life.
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : Soo/Moncul avatar : Kwon Soonyoung (Hoshi - 17) crédits : Miki date d'inscription : 22/10/2015 messages : 32 âge : 19

HASTY ✧ i'm strong because i've been weak

MessageSujet: Re: Scars make us who we are ✧ linki   Sam 7 Nov - 22:51

Everywhere we go we're looking for the sun
nowhere to grow old, we're always on the run


❝ They say we'll rot in hell, but I don't think we will ❞

linki — ♚ Ironiquement, cette situation tombe plutôt bien. À cause de cette milice qui le recherche, il a été obligé de me suivre ce qui me laisse une nouvelle occasion de lui parler, car je me doute bien que sans ça jamais il n'aurait accepté de me suivre, j'ai bien compris lors de notre dernière rencontre qu'il ne m'apprécie pas vraiment. Et j'aimerais savoir pourquoi, et changer ça. Parce que moi je l'aime bien, qu'il est une des rares personnes à ne pas me persécuter à cause de mon handicap, sans doute parce qu'il n'est pas au courant certes, mais au moins avec lui je n'ai pas à craindre d'être jugé. Alors oui, cette situation est parfaite pour pouvoir passer un peu de temps avec lui et tenter d'arranger les choses entre nous. Avec un peu de chance, il restera même dormir avec moi et tout se passera bien. J'espère juste qu'il ne va pas me pousser à me braquer avec ses questions incessantes ou ses sous-entendus qui me font comprendre qu'il me voit comme un gosse qu'il n'aime pas et qui en plus est faible. Étrangement, je n'ai absolument pas peur de lui et ce même s'il est recherché, j'ai tendance à offrir immédiatement ma confiance aux gens tant qu'ils ne me donnent pas de raisons de refuser, et jamais il ne m'a fait de mal même si ses mots m'ont un peu blessé la dernière fois. L'observant silencieusement, je le laisse s'installer à sa guise dans le foin avant de le rejoindre sans pour autant être trop près, assis en tailleur. Puisqu'il ne m'apprécie pas, je ne veux pas lui imposer ma présence dans son espace vital et garde alors mes distances pour ne pas le faire fuir, massant mes épaules douloureuses à force de transporter ces caisses toute la journée. « Ils ne le trouveront pas. » Personne ne vient ici, on ne risque rien. Ma tête se penche légèrement sur le côté lorsque je l'entend couiner et je n'ai qu'une envie : lui demander ce qui ne va pas, mais je sais que ça le braquerait alors je me retiens, soupirant à ses mots. « Tu cherches encore une raison.. » Je me relève pour lui faire face, restant à un peu moins de deux mètres de lui en haussant les épaules. « Je fais pas ça pour avoir quelque chose en retour, j'ai juste pas envie qu'ils te fassent du mal, c'est tout. » Quand apprendra-t-il à me faire confiance ? Ça semble pourtant évident non, je suis incapable de faire du mal à qui que ce soit alors pourquoi craint-il que mes actions aient un mauvais but ? C'est si mal de vouloir aider quelqu'un ? Si étrange de le faire sans mauvais plan en tête ? Finalement je soupire de nouveau et me rassoit comme pour lui montrer que je ne lui veux aucun mal. « Alors quoi, c'était pour me protéger ? J'ai pas besoin qu'on prenne soin de moi tu sais, je peux me débrouiller.. et puis je voulais que tu restes moi, t'avais pas le droit de partir comme ça.. »

─────── ✧ ───────


❝ Maybe we found love

♚ Take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart. I'm thinking out loud maybe we found love right where we are
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : elliark avatar : kim min gyu bb ♥ crédits : maggle date d'inscription : 21/10/2015 messages : 66 âge : 20

HASTY ✧ i'm strong because i've been weak

MessageSujet: Re: Scars make us who we are ✧ linki   Dim 8 Nov - 19:40


just a little bit of your heart. — il n'était peut être pas si mauvais au final. il est clair que l'abandonné comme je l'ai fais la dernière fois, sans dire un mot, ni même prévenir n'est pas quelque chose de bien. cependant, j'ai tendance à penser que s'attacher à quelqu'un est bien pire que tuer. d'une certaine façon, lorsque je tue quelqu'un, cette personne ne sait pas ce qui va lui arriver. elle ne sait pas qu'elle souffrira sans raison, ou peut être même qu'elle n'aura même pas le temps de souffrir en fait. alors qu'en amour ou même en amitié, la douleur est présente à l'instant même où tu décides d'offrir ta confiance à l'autre. puis un jour, sans que tu ne saches pourquoi, ni comment, ça t'explose en pleine figure et ça fait mal. très mal. à tel point que tu te sens trahis, blessé. à la différence de la mort, ce sentiment là avec l'amour, ou même l'amitié, il est permanent. tu dois vivre avec. alors que la douleur avant la fin de ta vie, elle est juste passagère, faible et de courte durée. donc m'attacher à ce jeune blond n'était peut être pas mauvais en règle générale, mais pour moi qui trainait le malheur et le crime derrière moi, c'était un poison. « si ça t'amuses de te mettre en danger tout seul.. » après tout, c'est vrai. je ne lui avait rien demandé que je sache. donc d'une certaine façon, bien que son geste envers moi soit fort appréciable, il n'en restait pas moins inconscient et dangereux. « pas besoin qu'on prenne soin de toi ?.. » un rire m'échappe alors que je lui fais face. l'observant d'un oeil bien colérique alors que tout mon intérieur crevait à ses mots. pas besoin qu'on prenne soin de lui. vraiment ? « t'as même pas idée des ennuies que tu peux avoir rien qu'en aidant quelqu'un comme moi et tu dis ne pas avoir besoin qu'on prenne soin de toi ?! » tout en mordant ma lèvre inférieure, signe de colère profonde, je viens à relever le jeune blond, fronçant les sourcils avant de le pousser vers l'extérieur de la grange. « dégage de là. t'as pas à m'aider. j'ai franchement pas envie de voir une affiche avec ton nom dessus à coté de la mienne, donc dégage ! » bien que maladroit et violent, mes mots et mes actes étaient tous sauf nuisibles. au contraire même, ils se voulaient protecteur envers le plus jeune, cherchant seulement à l'éloigner de toute cette vie de chaos et d'horreur.

scars make us who we are
featuring. hwang min ki



─────── ✧ ───────

a thousand miles
tell 'em this boy was made for loving. tell 'em this heart doesn't stay to one. i'll be the same, never changed for nothing it's all i know, never learned much more. mama called me destructive, said it ruined me one day cause every woman that loved me i seemed to push them away. that's real life.
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : Soo/Moncul avatar : Kwon Soonyoung (Hoshi - 17) crédits : Miki date d'inscription : 22/10/2015 messages : 32 âge : 19

HASTY ✧ i'm strong because i've been weak

MessageSujet: Re: Scars make us who we are ✧ linki   Mar 10 Nov - 23:21

Everywhere we go we're looking for the sun
nowhere to grow old, we're always on the run


❝ They say we'll rot in hell, but I don't think we will ❞

linki — ♚ Je ne sais pas comment va se terminer cette journée, mais honnêtement je suis quelque peu anxieux à l'idée de me retrouver de nouveau seul avec lui. Ce n'est pas son statut de recherché qui me fait peur, mais plutôt sa façon de parler. Il est si froid, si distant que la dernière fois ces mots avaient fini par m'énerver assez pour que j'aille m'enfermer dans ma chambre, et il en avait profité pour s'enfuir. Il dit tout le temps les mêmes choses, que je n'ai aucune raison de l'aider, que je suis un gamin faible qui devrait faire plus attention à lui et rester sagement à l'école au lieu de se promener tout seul. Mais au final, est-il beaucoup plus âgé que moi ? Pas vraiment non, deux ans, trois tout au plus. Mais je garde espoir, je continue de penser que cette fois ça peut bien se passer, qu'il ne va pas être désagréable et que moi je ne vais pas me braquer. Et pourtant il continue. Il affirme qu'en agissant ainsi je me met en danger et je ne le comprend vraiment pas. Je ne suis pas si imprudent que ça, si je l'ai amené jusqu'ici c'est parce que je suis certain que nous ne craignons rien dans cette grange. J'y passe mes nuits lorsque je travaille pour le vieux agriculteur et il n'entre jamais, personne ne vient là mis à part moi. Et puis jamais je ne me mettrais en danger volontairement, s'il devait m'arriver quelque chose, que feraient ma mère et mes soeurs ? Je suis le seul a ramener un peu d'argent à notre domicile, et je refuse de les imaginer mourir de faim parce qu'il me serait arrivé quelque chose. Alors je ne répond pas aux accusations de Lincoln, après tout s'il veut continuer de croire que je ne suis qu'un enfant qui passe son temps à faire des bêtises, qu'il le fasse donc. Cependant, sans doute par fierté, je n'hésite pas à lui balancer que je n'ai besoin de personne et donc qu'il n'a pas à se sentir obligé de prendre soin de moi, je peux me débrouiller. Malheureusement, ces simples paroles ne semblent pas lui plaire et son ton qui montre brusquement me fait sursauter. Je le fixe alors sans comprendre la raison de sa soudaine colère et couine de surprise lorsqu'il me relève sans me ménager, mettant à rude épreuve mon équilibre défectueux qui menace de m'abandonner. Comme une simple poupée de chiffon entre ses bras puissants, je me retrouve poussé hors de la bâtisse et tombe en arrière, sans dégâts. Ses mots me clouent sur place et pendant que je me relève, il ferme la porte sans plus de cérémonie. Mon rythme cardiaque accélère d'un coup et je cogne contre la porte pour lui demander de l'ouvrir. « Mais qu'est ce que tu fais ?! Ouvre moi ! Ouvre je te dis ! » Mes points écorchés martèlent la porte qui tremble mais ne bouge pas plus pendant de longues secondes, si bien que la panique commence à m'envahir, en plus de la colère et la crainte. « Lin ouvre.. me laisse pas dehors. Pourquoi toi aussi tu m'abandonnes ? Pourquoi tout le monde fait ça hein ? C'est pas juste ! » Ma voix de brise vers les derniers mots et mes petits ongles raclent le bois de la paroi toujours close. La gorge serrée, je finis par cesser de réclamer l'ouverture et m'assois contre le mur et la grange, genoux repliés, le front appuyé contre ces derniers. Pourquoi tu me fais ça Lin ?

─────── ✧ ───────


❝ Maybe we found love

♚ Take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart. I'm thinking out loud maybe we found love right where we are
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : elliark avatar : kim min gyu bb ♥ crédits : maggle date d'inscription : 21/10/2015 messages : 66 âge : 20

HASTY ✧ i'm strong because i've been weak

MessageSujet: Re: Scars make us who we are ✧ linki   Mar 17 Nov - 15:59


just a little bit of your heart. — à force de vouloir le protéger, je ne fais que lui faire du mal, c'est une évidence. le ton de sa voix ne fait que me le confirmer et pourtant, au fond de moi, il y a cette envie qui me ronge, cette voix qui me crie de lui ouvrir cette foutue porte pour le prendre dans mes bras et lui demander pardon. mais la plus mauvaise partie de moi, elle, ne cherche que sa protection en dépit de son malheur. qu'il pleure, hurle, frappe ou que sais-je encore, cette partie de moi ne veux pas que je lui ouvre. cette partie de moi souhaite qu'il parte loin, très loin au point de ne plus jamais s'approcher de moi. au final, ma main se pose à nouveau sur cette porte, s'appuyant dessus pendant de longue et interminable minutes. je ne dois pas ouvrir et pourtant, certainement après trente bonne minute à être rester comme idiot face à ce morceau de bois géant, je pris pour que le jeune blond soit toujours derrière, à attendre malgré tout. silencieusement, je finis par ouvrir cette dite porte avant de me glisser à l'extérieur de la grange, sans même me soucier ou non si cela pouvait me mettre en danger. « t'aurais du partir.. » sombre idiot. il était resté. je me baisse tant bien que mal et glisse mes bras sous ses cuisses ainsi qu'au bas de son dos pour le porter dans mes bras, regagnant rapidement l'intérieur de la grange. je ferme la seule entrée de la bâtisse à l'aide de mon pied et dépose le plus jeune sur un tas de foin avant de retirer mon long manteau pour lui glisser sur les épaules. « t'as peut être des merdes dans ta vie de tous les jours, mais mon monde, c'est pas le tiens, t'as rien à y faire. » un énième avertissement, mais finalement, je me doutais bien que quoi que je dise, il n'écouterait pas. je viens alors prendre place à coté de lui, soupirant longuement avant de me mettre à fixer un point dans le vide. « je peux pas rester avec toi. c'est mauvais. autant pour toi que pour moi. »

scars make us who we are
featuring. hwang min ki



─────── ✧ ───────

a thousand miles
tell 'em this boy was made for loving. tell 'em this heart doesn't stay to one. i'll be the same, never changed for nothing it's all i know, never learned much more. mama called me destructive, said it ruined me one day cause every woman that loved me i seemed to push them away. that's real life.
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : Soo/Moncul avatar : Kwon Soonyoung (Hoshi - 17) crédits : Miki date d'inscription : 22/10/2015 messages : 32 âge : 19

HASTY ✧ i'm strong because i've been weak

MessageSujet: Re: Scars make us who we are ✧ linki   Ven 20 Nov - 17:30

Everywhere we go we're looking for the sun
nowhere to grow old, we're always on the run


❝ They say we'll rot in hell, but I don't think we will ❞

linki — ♚ Finalement, rien de tout ça n'était une bonne idée. Si pour une fois j'étais resté sage et concentré, que j'avais continué mon travail en faisant comme si je ne l'avais pas vu, comme si je n'avais pas compris que celui qui était recherché c'était lui, je n'en serais pas là. J'aurais fini les ventes au marché avant de venir ici seul pour dormir dans cette grange qui est devenue mon foyer depuis quelques jours. Est-ce que je regrette de lui être venu en aide ? Je n'en sais rien, peut-être. Je ne lui demande rien en retour, même pas un merci, j'attendais juste de lui qu'il accepte cette aide et qu'il reste ici rien de plus. Mais apparemment, même ça c'est trop pour lui puisqu'il finit par s'énerver et me répéter les mêmes choses qu'il avait pu me dire la dernière fois avant de me jeter dehors comme un chien qui aurait fait une bêtise et serait puni. Et c'est trop. La fois précédente, c'est lui qui était parti mais là il me chasse de l'endroit où je dors, en gros il profite de ce que je lui propose mais me rejette moi. Et ça me met en colère, au moins autant que ça me brise le coeur. Tout ce que je désirais c'était rendre service, aider la personne qui m'avait donné du courage lorsque j'étais à l'hôpital même s'il ne se doute probablement pas de ça. Je n'ai pas envie d'insister, de le supplier encore et encore alors j'abandonne et reste ainsi blotti contre le mur de la bâtisse. Et j'en perd la notion du temps, j'ignore combien de temps tout ça dure avant d'être sorti de ma somnolence par une voix qui perce enfin le lourd silence qui s'était installé. Je ne répond pas. Partir ? Partir pour aller où ? Rentrer chez moi et perdre mon travail ? Je ne peux pas. L'envie de protester lorsque je me retrouve dans ses bras arrive d'un coup mais je ne dis rien pour éviter une nouvelle engueulade. À la place, je m'accroche légèrement à son haut et le laisse faire, croisant de nouveau mes jambes en tailleur lorsque je me retrouve de nouveau sur la paille. Mes mains serrent doucement sa veste qui entoure mon petit corps et je reste toujours silencieux, fixant le sol. J'ai rien à faire dans ton monde tu dis ? Pourtant regarde, je m'y retrouve tout le temps involontairement. Je mordille alors ma lèvre inférieure suite à ses derniers mots et m'empare de sa main sans vraiment lui laisser le choix. « Reste quand même. S'il te plait. » Même si j'ai pu le détester ces dernières minutes, je ne veux pas le voir s'en aller de nouveau alors je serre légèrement ses phalanges. « J'en ai marre qu'on m'abandonne parce que je suis différent. »

─────── ✧ ───────


❝ Maybe we found love

♚ Take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart. I'm thinking out loud maybe we found love right where we are
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : elliark avatar : kim min gyu bb ♥ crédits : maggle date d'inscription : 21/10/2015 messages : 66 âge : 20

HASTY ✧ i'm strong because i've been weak

MessageSujet: Re: Scars make us who we are ✧ linki   Mer 25 Nov - 11:33


just a little bit of your heart. — indirectement, il venait clairement de dire que je faisais parti des personnes qui ne cessaient de l'abandonner. hors est-ce réellement mon cas ? peut être bien, mais je ne fais pas ça avec le sourire, bien au contraire. il y a bien longtemps déjà que cette tête blonde m'attire indéniablement. durant des jours, des mois entiers, j'ai appris à lui résister tant bien que mal, si bien que parfois mon envie de lier mes lèvres aux siennes était une obsession. malheureusement, je savais au fond de moi que je ne pouvais lui offrir une vie de rêve, et bien que mes moyens soient supérieures aux siens, je doute fort que cela suffise. sa main se liant à la mienne, je baisse les yeux vers elles, les fixant avec attention avant de retirer la mienne de son emprise. je relève alors les yeux vers lui, le fixant assez longuement avant d'approcher mon visage du sien. mes lèvres frôlent les siennes, mais encore une fois, je me bats violemment pour lui résister, malheureusement, je n'ai plus la force, ni même l'envie de lui résister. « je n'avais pas le choix, pardonne-moi. » abandonnant tout espoir, baissant ma garde au maximum, je scelle mes lèvres aux siennes alors que la main qu'il tenait en sa possession peut de temps avant, vient se loger sur sa joue, la caressant avec tendresse.

scars make us who we are
featuring. hwang min ki



─────── ✧ ───────

a thousand miles
tell 'em this boy was made for loving. tell 'em this heart doesn't stay to one. i'll be the same, never changed for nothing it's all i know, never learned much more. mama called me destructive, said it ruined me one day cause every woman that loved me i seemed to push them away. that's real life.
Revenir en haut Aller en bas
shout out to



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Scars make us who we are ✧ linki   

Revenir en haut Aller en bas
 

Scars make us who we are ✧ linki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» lee hye mi + scars make us who we are.
» Eustacia • Our scars make us know that our past was for real
» Ozalee • Our scars make us know that our past was for real
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OUTLAST. :: La mongolie :: — ulaangom :: — les fermes-