AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 baker sidney + morphine ; widely used in hospitals for relief of severe pain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : rainy. avatar : daniel sharman. date d'inscription : 21/10/2015 messages : 28 âge : 30

SLY ✧ i'm sly because i've been blind

MessageSujet: baker sidney + morphine ; widely used in hospitals for relief of severe pain.   Mer 21 Oct - 23:01

Baker Sidney
featuring. Sharman Daniel


nom & prénom — baker sidney. âge & date de naissance — 29ans, né le 28/09/2996. origines — un véritable melting pot de toutes sortes d'origines, la majeure partie étant évidemment occidentales. selon l'arbre familiale précieusement conservée, la dernière personne n'étant pas une bouillie d'origines était britannique. nationalité — mongole – eh uais, il est né dans le pays le petit. activité professionnelle — médecin aimant bien se faire graisser la patte pour des services sous la table – rien de sexuel, bande de pervers. situation financière — bien placé dans la hiérarchie sociale, alors la vie n'est pas trop mal fiancièrement parlant. orientation sexuelle — hétéro (note de ray : JE VOUS ENTENDS RIRE JUSQUE DERRIÈRE MON ÉCRAN). statut relationnel — single pringle. clan — sly.

" une citation ici "

caractère — Fermé. Sidney ne parle que très peu de lui, de sa famille, de ses amis ou toute autre chose similaire. Loin du genre à raconter sa journée ou des anecdotes à autrui, les conversations avec le jeune homme ont la fâcheuse manie de se terminer très vite si l'autre ne l'entretient pas. Lui poser une question ne veut pas forcément dire qu'une réponse sera fournie. Ordonné. Chaque chose possède sa place, c'est ainsi que Sidney voit la vie. En passant de son tiroir d'ustensiles à l'état de sa bibliothèque, le moindre objet trouve son endroit attitré et il déteste qu'on vienne perturber cet équilibre. Apathique. Les problèmes des autres ne l'intéressent pas, à moins de lui rapporter une récompenses. S'il est médecin ce n'est pas par bonté d'âme, mais pour entourer sa vie personnelle d'un coussin confortable. De ce fait, on le dit froid et insensible, ce qui est vrai et faux à la fois. D'un côté, Sidney l'est, mais de l'autre il a aussi ses faiblesses. Malgré tout, le pauvre a fait l'erreur de se lier d'amitié et développer une attache avec certaines personnes envers qui il se montre plus clément et doux. Intelligent. Aucun doute sur ce point : Sidney est doué dans le monde médical et scientifique sans compter qu'il adore ces deux domaines. Autant il peut se montrer détacher, autant si on lui parle de science il sera le premier à se glisser dans la conversation pour étaler ses connaissances et partager avec la malheureuse personne ayant ramené le sujet. Rusé. Évidemment, pour trafiquer de la drogue médicale depuis plusieurs années sans se faire prendre ou soupçonner, Sidney a développé une façon de penser constante pour éviter de se faire chopper. Il est malin. Il faudra en fournir des efforts pour le coincer. Dominateur. Bien sûr, Sidney aime celui avec le gros bout du bâton, celui qui décide et donne les ordres. Il aime être en position de pouvoir. Tenter de renverser les rôles avec lui est la manière idéale de tout faire chavirer vers la haine et voir tous les ponts coupés. C'est peut-être excessif, mais Sidney préfère demeuré en possession de la moindre once de pouvoir qu'il peut obtenir. 
anecdotes — + en ayant les moyens – et le besoin –, il possède un berger allemand bien dressé comme chien de garde répondant au nom de piro et une chatte siamoise territorielle nommée oxie.
+ en guise de paiement, il accepte l'argent ou tout objet de valeur/collection qui lui plait. Tenter de proposer du sexe en échange est une belle façon de perdre tout titre de client.
+ en parallèle de ses études en médecine, il a également suivi des cours de chimie et pharmacologie.
+ sa petite maison comporte un accès caché vers un sous-sol où il entrepose ses médicaments et s'amuse parfois à quelques tests chimiques.
+ croit en l'idée que l'humain devrait pouvoir être génétiquement modifié (rassurez-vous, il ne s'adonne pas à des expériences louches du genre dans son sous-sol. ce n'est qu'un rêve).
+ le paiement le plus étrange qu'il ait accepté est une caisse de 10kg de kiwis.
 
histoire — Les lumières sont allumées, mais personne ne lui répond lorsqu'il indique son retour en refermant la porte derrière lui. La maison est calme, trop calme. Il a l'habitude d'entendre son père parler au téléphone par-dessus les rires de sa sœur en train de courir à travers la maison et rendre efficacement folle leur mère. Sauf qu'il n'y a pas un seul bruit outre le son fade d'une radio dans le salon. À nouveau, Sidney témoigne son retour de cours, toujours sans recevoir de réponse. Il abandonne ses chaussures, pose son sac et son manteau sur le dessus du coffre dans l'entrée, puis s'aventure dans la résidence muette de vie humaine. Peut-être sont-ils parti faire une course en vitesse, oubliant de verrouiller derrière eux. Sidney en doute vivement, mais l'erreur est humaine.

Son investigation débute par le salon, éteignant la radio pour plonger les lieux dans un silence complet, à la limite de l'agressant. Troisième tentative : il interpelle directement sa mère, son père et en dernier sa sœur. Rien, encore. Ses pas progressent dans le court couloir séparant le salon de la cuisine et quelque chose sur le mur capte son attention. La peinture couleur sable est tachée d'une teinte plus sombre, Sidney porte mécaniquement une main vers le tout, glissant un doigt qui étale la goutte tout en salissant son index. Du sang. Le doigt toujours levé, il se retourne lentement afin de faire face à la cuisine où l'attend une scène bien macabre. Pendant ce qui semble être plusieurs longues minutes, il ne bouge pas. Son regard balaie la scène, encore et encore, sans pour autant comprendre ce qui a bien pu se produire. Comme dans un rêve, il trouve enfin la capacité de se déplacer, s'approchant du corps de sa cadette près duquel il s’accroupit. Étendue, le ventre contre le carrelage de la pièce, ses cheveux blonds bouclés sont gommés par le liquide rouge. Sidney ne réfléchit pas, écartant les cheveux du côté de son visage pour révéler la large blessure qu'elle porte à la gorge et ses grands yeux bleus ouverts sur une expression vitreuse, mais figée dans l'horreur.

Les policiers sont arrivés plus d'une heure après la découverte de Sidney. Après enquête, il se trouve que l'auteur du massacre de sa famille ne fut nul autre que sa propre mère. Il ne faut jamais tester sa marchandise, ne jamais l'essayer, et surtout ne jamais en devenir dépendant. Il s'agit pourtant d'une règle simple, d'une logique facile à comprendre quand on gère la revente illégale de médicaments. La mère de Sidney, inhalothérapeute, n'a pas su résister à l'envie de glisser quelques pots pour elle sans en parler à quiconque et développa une addiction pour la clomipramine.

On déclara Sidney chanceux d'avoir été en cours lors de l'évènement dictant que sa mère aurait enfin craqué sous la pression de son travail couplé avec sa prise médicamenteuse excessive. Lindsey, la cadette, est morte sous la lame d'un couteau à la gorge et c'est franchement la seule mort qui eu un effet à long terme sur Sidney. S'il se fichait de ses parents, c'était une histoire complètement différente avec sa frangine malgré leurs dix années de différence d'âge. Orphelin a seize ans rend les choses un peu étrange, le forçant à vivre chez sa grand-mère pendant quelques années avant de partir sans avoir à s’inquiéter niveau financier. Ses parents lui ont laissés un héritage relativement joli en plus de ses études en médecine auxquelles il joignit l'opportunité de faire des profits sous la table via des soins de santé ou la vente de médicaments (encore à l'heure actuelle, une de ses principales sources de revenus est la morphine et différentes variantes de somnifères).

En taillant son chemin dans l'échelon social, Sidney mit la main sur des papiers confidentielles contenant un secret plus que choquant : l'existence d'un demi-frère. C'est en travaillant à l'hôpital en tant qu'interne qu'un de ses patients se trouva être une personne visuellement caucasienne avec ses yeux bleus frappants et un trait encore plus secouant. À côté du nom de son père se tenant le même que celui de Sidney. Le même nom, la même date de naissance... la même date de décès. C'est assez déstabilisant de se retrouver nez à nez avec un nouvel orphelin neuf ans plus jeune. Ils eurent des débuts assez difficiles, surtout qu'Evan était loin d'être chaud à l'idée de découvrir qu'il a un frère aîné. Quel adolescent est facile à vivre, de toute façon?

Tout homme dur en affaire possède un point faible : celui de Sidney n'est autre que son demi-frère Evan. Sauf que Sidney ne s'inquiète aucunement de la sécurité de ce-dernier qui sait parfaitement s'occuper de sa personne même si, encore aujourd'hui, Sidney refuse de le laisser partir vivre sa vie.

 

rainy — woot woot la québécoise qui a graissé la patte pour obtenir les droits d'occidentalismes - legit word right here mothafucker. vingt-deux ans, finissante en analyses biomédicales qui adore ce smiley  :chicken:


Code:
★ sharman daniel — baker sidney
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : sugabae avatar : nana komatsu crédits : sugabae date d'inscription : 19/10/2015 messages : 184 âge : 21

THE HOLY TRINITY ✧
fear them like john cena

MessageSujet: Re: baker sidney + morphine ; widely used in hospitals for relief of severe pain.   Mer 21 Oct - 23:19

:sexaf: :sexaf: :sexaf:

HELLO TOI ♥
La bienvenue hehehe

C'est bon de sentir qu'on attire les bons ! ♥

─────── ✧ ───────

The sky is blue and the sun is shining
So my tears are even more noticeable
Why can’t I leave you? I need you
Soul & Mate
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : christ, josus jchrist. avatar : jeon jungkook the meme lord. crédits : sa sainteté aka me. date d'inscription : 19/10/2015 messages : 176 âge : 19

THE HOLY TRINITY ✧
fear them like john cena

MessageSujet: Re: baker sidney + morphine ; widely used in hospitals for relief of severe pain.   Mer 21 Oct - 23:24

:chicken: :chicken: :chicken: :chicken:
turn up

courage pour ta fiche blanche neige
#fight me
jotempo
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : dieu. avatar : kim taeyeon. crédits : © dieu. date d'inscription : 19/10/2015 messages : 32 âge : 26

THE HOLY TRINITY ✧
fear them like john cena

MessageSujet: Re: baker sidney + morphine ; widely used in hospitals for relief of severe pain.   Jeu 22 Oct - 6:59

hétéro
du courage pour la fiche, je suis même étonnée qu'elle soit pas fini t'es speedy gonzales toi normalement
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : rainy. avatar : daniel sharman. date d'inscription : 21/10/2015 messages : 28 âge : 30

SLY ✧ i'm sly because i've been blind

MessageSujet: Re: baker sidney + morphine ; widely used in hospitals for relief of severe pain.   Sam 24 Oct - 2:05

ué hétéro


:chicken:
thanks pals

:dadadan: :heyyeah: :sob:

─────── ✧ ───────


the price of success is hard work, dedication to the job at hand, and the determination that whether we win or lose, we have applied the best of ourselves to the task at hand.
Revenir en haut Aller en bas
shout out to

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : christ, josus jchrist. avatar : jeon jungkook the meme lord. crédits : sa sainteté aka me. date d'inscription : 19/10/2015 messages : 176 âge : 19

THE HOLY TRINITY ✧
fear them like john cena

MessageSujet: Re: baker sidney + morphine ; widely used in hospitals for relief of severe pain.   Sam 24 Oct - 13:50

+ le paiement le plus étrange qu'il ait accepté est une caisse de 10kg de kiwis.  

félicitation




you're now sly
       

tu fais maintenant partie du clan sly ! pour ne pas te sentir seul malgré ta bande ou même parmi elle, tu peux tout de suite passer te faire une fiche de liens ou même commencer à rp (ou demander une mission). aller faire un tour général dans les demandes est conseillé. tu peux notamment aller demander un logement pour ne pas à avoir à dormir dans un carton et de poster ton fax. mais aussi, pour te détendre, tu peux faire un tour dans le flood, question de rencontrer les autres membres. autrement, nous te souhaitons la bienvenue sur outlast et amuse toi bien parmi nous !



─────── ✧ ───────

Revenir en haut Aller en bas
shout out to



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: baker sidney + morphine ; widely used in hospitals for relief of severe pain.   

Revenir en haut Aller en bas
 

baker sidney + morphine ; widely used in hospitals for relief of severe pain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» Sidney Crosby
» Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine
» Chet Baker
» JULIAN B. WALTMAN ► Simon Baker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OUTLAST. :: La gestion du perso :: — la carte d'identité :: — u go glen coco-